Pourquoi j’apprends comme je respire ?

Parce qu’apprendre, au départ, est aussi naturel que respirer.

Parce que, parfois, quand l’on me pose une question, je ne sais plus répondre ou bien je n’ai pas assez de temps ou encore je panique. Je peux me retrouver alors face à la peur de rater, la peur de ne pas être à la hauteur, la peur d’être ridicule ou  ridiculisé, comparé,  réprimandé…

Si un stress se manifeste, mon corps réagit : je ne respire plus correctement et mon cerveau est moins irrigué. Si je suis en train d’apprendre une nouvelle notion, l’apprentissage subit un « bug ».

En effet, quand on a peur, l’un des réflexes ancestraux peut être de bloquer la respiration pour passer inaperçu et d’irriguer d’avantage bras et jambes pour se préparer à la défense ou la fuite. C’est plus ou moins douloureux, suivant le niveau de stress, sa fréquence ou sa répétition. Le cerveau préfère effacer ce souvenir désagréable. Malheureusement, en même temps, il supprime la facilité ou la capacité de répondre à la question.

Christelle Gadron propose un contexte sécurisant et tranquille. Je m’y sens en confiance et respecté dans mon rythme, à l’aise pour révéler mes facilités d’esprit oubliées,

010_08En me reconnectant à ma respiration pendant un apprentissage délicat, je prends conscience du « bug ». Les blocages de respiration et d’apprentissage finissent par s’estomper puis disparaissent. L’apprentissage s’intègre à nouveau facilement.

Je respire librement et j’apprends mieux.

Je finis par éprouver de la joie. La joie d’aimer respirer et apprendre.

Je peux me reconnecter à cette joie à tout âge.

Pour qu’apprendre redevienne aussi naturel que respirer.

photo (2)Christelle GADRON

enseignante-relaxologue

« Bien vivre la scolarité en famille et à l’école »

Déblocage scolaire pour enfants/adolescents/parents/enseignants/éducateurs

Accompagnement des personnes à haut potentiel intellectuel en difficulté

Région Lille Métropole/Pévèle

+33 (0)6 75 78 70 82